27 octobre 2009
publié par 
Le choix de la configuration qui héberge le moteur HFSQL Client/Serveur, est dépendant des applications qui vont solliciter le moteur, bien plus que du moteur lui-même. En effet, c'est en fonction des demandes de chaque application, depuis chaque poste, que le moteur fera appel aux ressources du serveur.

RAM :
Le plus important, est d'avoir une quantité de mémoire suffisante sur le serveur. En effet, lorsque la mémoire vient à manquer le système utilise un fichier d'échange sur disque (swap) qui fait chuter les performances, jusqu'à rendre les temps de réponse inacceptables si le fichier d'échange mémoire de Windows est sur le même disque que les données du moteur HFSQL Client/Serveur.

De façon générale, 4 Go de RAM sont un bon point de départ, et sont en standard sur les configurations serveur actuelles. Une évaluation précise de la RAM nécessaire doit être faite lors de tests "grandeur nature" de l'application, en s'appuyant sur les statistiques d'activité du serveur. Il suffit dans le centre de contrôle HFSQL d'aller sur le volet "Logs et statistiques", puis de :
- indiquer la période de test,
- cliquer sur "Afficher",
- utiliser le volet "Paramètres" de la fenêtre "Statistiques d'activité du serveur HFSQL", pour connaître la RAM utilisée, l'utilisation des caches...

Vous pouvez ainsi évaluer finement la RAM utilisée par une ou plusieurs connexions, afin d'évaluer la RAM nécessaire suivant le nombre de postes à connecter au serveur lors de la mise en production.
Il ne faut pas oublier de prendre en compte la RAM également nécessaire au système (1 Go minimum), et aux autres applications.
Attention, système et processeur ont une grande incidence sur la mémoire. En 32 bits, un processus ne peut théoriquement pas allouer plus de 2 Go (environ 1,6 Go au maximum dans la pratique). Si les estimations des besoins en RAM sont au-delà de 2 Go, il faut donc un processeur 64 bits.

Accès disque(s) :
Lorsque le serveur a la bonne quantité de mémoire, vous êtes déjà assuré d'avoir de bon temps de réponse. Pour les améliorer, il faut des disques rapides : 7 400 tours 15 000 si possible. Pour des performances optimales :
- un disque séparé pour les données et le système (surtout son fichier d'échange),
- des disques immédiatement sur le PC (réserver les NAS pour la sauvegarde),
- un système RAID en fonction du niveau de sécurité requis par les applications.

Processeur(s) :
Là également la rapidité du processeur aura une incidence sur la réponse du serveur, à condition qu'il ne manque pas de mémoire. Un processeur "Core 2 Duo" est généralement suffisant. Un "Quad core" ou plus sera à privilégier, si les applications exécutent de nombreux traitements sur le serveur (procédures stockées, triggers...).

Système d'exploitation :
Le moteur HFSQL Client/Serveur est disponible pour Windows en 32 et 64 bits, et pour Linux en 32 bits. Il est donc possible d'utiliser un serveur sous Windows ou sur Linux, le choix est à effectuer en fonction des habitudes et compétences des équipes en charge de l'administration.
Pour Windows toutes les versions peuvent convenir. Une version "serveur" sera cependant à privilégier pour les meilleures performances, et la sécurité du système.
Pour Linux les distributions les plus utilisées sont les suivantes : Debian 4.0 (Etch), OpenSuse 10.3, Ubuntu 7.10 et 8.04, Fedora 8 et 9, Mandriva 2008.

< Retour

© 2018 PC SOFT. Tous droits réservés. Réalisé  avec WEBDEV